Avis du vol Air Europa Barcelona Madrid en classe Economique

Compagnie Air Europa
Vol UX7706
Classe Economique
Siege 40A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 01:30
Décollage 20 Jui 22, 11:50
Arrivée à 20 Jui 22, 13:20
UX   #74 sur 96 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 179 avis
Kethu
Par GOLD 469
Publié le 19 juillet 2022

Bonjour à tous et bienvenue sur ce 5e récit de ma petite série avgeek en Europe du Sud !

Avant de présenter d'où sort ce 5e vol (promis, ça n'est pas un énorme pavé), voilà l'explication du reste du routing pour ceux qui ne l'aurait pas lue : 


Bonus : Cliquez pour afficher

Suite du routing, et informations sur le vol


Comme dit dans le pavé en spoiler ci-dessus, après avoir réservé un simple vol AF Paris - Madrid (et un retour Madrid - Toulouse sur Volotea), je modifie un peu mes plans en allant sur Barcelone au lieu de Madrid.
Pourquoi cela ? C'est tout simple : L'envie de prendre un des nombreux vols court/moyen-courrier en widebody espagnols, qui est vraiment le pays parfait pour les amateurs d'appareils long-courrier sans le budget pour partir à l'autre bout du monde tous les 4 matins.

C'est donc tout simplement sur un des vols Air Europa entre Barcelone et Madrid effectué en Boeing 787 que je compte voler !

L'horaire du vol de fin de matinée est bon, avec un départ à 11h50 et une arrivée à 13h20, ça se cale parfaitement dans ma journée de travail du lundi (parce que, oui, je travaille tout en faisant mon périple avgeek). Le vol Madrid - Toulouse partant à 17h40, ça me laisse aussi amplement de la marge en cas de retard du vol.

Deux mois à l'avance, le tarif est à 50€, un tarif raisonnable pour ce vol. Le tarif n'inclut pas le choix du siège, mais Air Europa a le bon goût de proposer tous les sièges Eco gratuitement aux membres FB Gold, pas de surcoût à prévoir pour sécuriser un hublot donc.

Petites précisions sur l'appareil prévu, qui a évolué durant les deux mois entre la réservation et le vol :

Initialement, le vol était prévu en 787-8. Par la suite, le vol est modifié en 787-9, mais avec un plan cabine assez curieux, avec une "Business" en 2-3-2.
Après quelques recherches, je comprends qu'il s'agit d'un 787 loué à Air Europa par Norse Atlantic Airways (la nouvelle "Norwegian" long-courrier). Voilà qui ajoute un certain piment au vol !
Malheureusement, deux semaines avant le vol, on revient sur un plan cabine plus classique, mais toujours en 787-9. En effet, les appareils Norse devaient arriver en location chez Air Europa début juin ont été retardés d'un mois. On est donc repassés sur du 787 Air Europa, mais en version plus allongée qu'initialement prévu. 
  
 Voilà donc le routing quasiment final :


Routing


Ici, pas de nouveautés pour la base de données, Nicobcn a déjà reporté ce même vol il y a quelques mois. Mais ça ne fait pas de mal de rajouter un deuxième récit !

Pour ma part, on part sur une découverte d'Air Europa, et donc de cette ligne, et de ses 787-9. J'ai hâte, surtout que l'amabilité de son personnel naviguant est réputée être parmi les meilleures au monde !

Comme je le disais un peu plus haut, Air Europa offre la sélection gratuite de n'importe quel siège Eco aux passagers Flying Blue Gold, y compris les sièges "XL". Amusant comme une compagnie non-membre Flying Blue est plus généreuse qu'Air France ou KLM :)

Je pars donc sur le siège 40A, qui est en issue, en accès direct donc, et avec un hublot. C'est parfait donc !


BCN, la nouvelle base de Kethu ? Ptet pas quand même.


Je vous avais laissé au report précédent devant les longues files à la PAF, que ce soit pour les passeports européens ou pour les autres. Seule la file Transit est vide…

Je voulais repasser landside pour récupérer une carte d'embarquement papier, mais je n'ai pas la patience de faire la queue pendant 20 minutes, ça sera donc la file de correspondance pour moi !


photo img_20220620_092657

Un agent vérifie les billets du vol par lequel on arrive, et celui que l'on va prendre. Comme je viens du vol Singapore Airlines, je dois passer par une vérification de mon statut vaccinal, et un contrôle de la température, que je passe rapidement.

C'est ensuite un PIF qui m'attend, où il n'y a pas la queue.


photo img_20220620_092939-58678

Après le PIF, la PAF, où logiquement il n'y a pas plus de monde.


photo img_20220620_093249

Toutes ces étapes sont passées en cinq minutes, bien plus efficace que la PAF pour la sortie donc. Et revoilà donc la zone commerciale de BCN, que je commence à bien connaître !


photo img_20220620_093358

Je tourne immédiatement à droite pour me rendre vers le salon Pau Casals, qui est utilisé par Air Europa à BCN.


photo img_20220620_093531

J'ai hâte d'y retourner, vu ma bonne expérience d'il y a deux jours ! Et gratuitement, c'est toujours mieux.


photo img_20220620_093619

Et… C'est le drame. Air Europa n'offre pas l'accès au salon pour les vols domestiques, sauf s'il y a une correspondance internationale après (ou en cas de billet Business).
A la place du vin espagnol, je me désaltèrerai donc d'eau fraîche fournie par cette fontaine à eau avec le bas-peuple. Damned.
Les sanitaires sont d'une propreté douteuse. 


photo img_20220620_094437

Pendant que je fais ma première réunion de la journée, je me balade dans le terminal et fait un peu de spotting, avec ce charmant Boeing 777-200ER qui va partir pour New-York d'ici quelques heures.


photo img_20220620_094554

De l'autre côté, Emirates cache United.


photo img_20220620_094635

Le terminal est tout en longueur, heureusement que des tapis roulants fonctionnels raccourcissent le temps de trajet !


photo img_20220620_094652

Le FIDS est bien varié, avec des destinations pour le monde entier… Mon vol n'a pas encore sa porte affichée, l'écran précise juste qu'on partira des portes ABC, l'indication est plutôt vague.
Heureusement, le site non officiel de l'aéroport de Barcelone a le bon goût d'indiquer les portes bien à l'avance, je sais donc que je partirai de la porte B62 !


photo img_20220620_094720

Je me rends vers ma porte pour trouver un coin au calme pour poursuivre ma matinée de travail. Au passage, vue sur la dérive d'un A321 Air France, et parqué au large, un Boeing 767-400 d'United qui est sur une rotation depuis Washington.


photo img_20220620_095231

La porte B62 se situe au fond du terminal, et l'espace semble bien étroit pour accueillir les passagers d'un 787…


photo img_20220620_095610

Notre appareil est déjà en porte, il a un temps au bloc de 3 heures. Air Europa optimise moins ses rotations que Singapore !


photo img_20220620_095629

Une fois ma deuxième réunion terminée, je jette un œil à la porte : Elle est désormais bien chargée, ce qui est logique puisque nous sommes à 5 minutes du début de l'embarquement… En théorie. La queue remonte loin dans le terminal, comme prévu, vu que l'espace est très étroit ici.


photo img_20220620_103018

Je me place dans la file prioritaire, qui concerne les zones 1 et 2 : La zone 1 est pour tous les passagers Skypriority, la zone 2 concerne l'embarquement des passagers Skyteam Elite. Pour les autres passagers, c'est zone 3 ou 4.
Comme on peut le constater, certains passagers prioritaires viennent se placer sur la gauche pour former une 3e ligne, parce que "la file prioritaire est trop longue" (je cite un couple de français qui a sorti ça). Peut-être une coutume locale… 


photo img_20220620_103111-35783

L'embarquement, initialement prévu à 10h35, est finalement lancé à 11h, avec un respect théorique des priorités (c'est à dire annoncé mais pas contrôlé). C'est un horaire plus logique, embarquer 1h15 avant le départ du vol me semblait un peu beaucoup exagéré. C'est moins agréable pour les passagers qui auront du patienter une demi-heure debout.

Je scanne mon BP sur téléphone, je bipe rouge, avec un message "Seating issue". J'espère alors naïvement avoir un petit surclassement… Mais non, l'agente d'embarquement pianote sur son ordinateur, me parle en espagnol, je lui demande de répéter en anglais vu que mon espagnol se résume à 3 mots, et encore, quand je ne confonds pas avec l'italien.

Elle réfléchit un peu, me refait tout un discours toujours en espagnol, et me temps finalement un billet papier, suivi d'un "You can go now".
Bon, je n'ai rien compris à ce qui s'est passé, mais au moins j'ai désormais mon BP papier siglé UX !

(Peut-être que cela est du au fait que je n'ai pas passé le PIF classique, et que donc mon BP n'a pas été scanné ?)

Je garde bien mon siège en 40A, en classe Turista (j'espère que le nom de la classe n'est pas en rapport avec la réaction intestinale des passagers ayant mangé le catering UX). 


photo img_20220712_203357

La cabine Air Europa, 50 nuances de gris


Me voilà enfin dans la passerelle vitrée !


photo img_20220620_110501

Fuselage-shot tant que je peux l'effectuer, avec cette livrée eurowhite assez classique. Mais j'aime bien le logo de la compagnie !
Je volerai donc aujourd'hui à bord du 787-9 EC-NGM, qui a été livrée à la compagnie espagnole fin février 2020… Je pense qu'il n'a pas du beaucoup volé après sa livraison.


photo img_20220620_110526

Instant porte un peu caché derrière la console.


photo img_20220620_110614

L'unique passerelle étant branchée en porte avant-gauche, on traverse la Business Class.


photo img_20220620_110642-91671

L'aménagement de cette J dispose de siège Jamco Venture, comme ceux que KLM a mis en place sur ses 787-10 (la nuance avec les plus classiques Cirrus de Safran est subtile, mais je pense que je préfère les Jamco). La paroi de séparation entre les sièges du milieu peut être tirée par les passagers, pas de paroi à retirer par le personnel donc.

Les teintes choisies sont un peu tristes, le bleu Air Europa est trop discret à mon goût, et le gris trop présent. Le siège est en cuir (ou simili), à voir ce que ça donne niveau confort, notamment en position lit. 


photo img_20220620_110656

Et voilà ma place ! L'alignement du hublot est parfait, et la protubérance de la porte n'est pas trop proche pour limiter le legroom.


photo img_20220620_110859

La cabine Eco est un peu triste aussi, en gris et bleu clair.


photo img_20220620_110845

Au moins les sièges sont équipés de têtières réglables en hauteur et repliables.


photo img_20220620_110918-34143

Je casse immédiatement le suspens : La ceinture n'est pas siglée :(


photo img_20220620_110938

Pas de paroi pour séparer de la première cabine Eco, juste un bloc sanitaires au milieu. Le PNC qui sera assis face à moi pendant les phases de décollage et d'atterrissage accueille les passagers avec le sourire, et est très proactif pour aider les personnes à trouver leurs sièges ou pour ranger les bagages.
Un bon point pour l'équipage donc ! 


photo img_20220620_110950

Coffres à bagages encore vides et plafonnier dépouillé… Notons à gauche l'écran sur le bloc sanitaire, qui sert notamment à diffuser les consignes de sécurité pour la première rangée (puisque les écrans amovibles doivent être repliés pendant le roulage). Autant dire que je ne verrai quasiment rien vu comme il est placé.


photo img_20220620_111004

Lorsque l'on regarde dehors, dur de deviner si on est à Barcelone ou sur un aéroport nord-américain : On voit aperçoit deux Airbus Vueling, un petit CRJ Iberia, et sinon, des dérives United, Delta (2 même), ou encore Air Canada…


photo img_20220620_110955

Comme dit plus haut, la porte de secours est assez loin pour me permettre d'étirer mes jambes, m'offrant ce pitch très bon !
Sur la gauche, la documentation de bord est placée bien en hauteur, un détail qui permet aussi de gagner quelques centimètres en largeur pour mes genoux. 


photo img_20220620_111804

En parlant de documentation, jetons un œil à ce qui est dans cette pochette. Très bon point pour la compagnie, un magazine de bord est disponible.


photo img_20220620_111029

En plus, ce magazine comporte une belle page sur la flotte, avec les différentes configurations possibles pour chaque modèle.
Les 787 Norse sont déjà inclus dans le magazine, il s'agit des 787 sans Business, avec juste une Premium.

Et je note qu'il n'y a pas moins de 3 configurations différentes pour les 738 ! 


photo img_20220620_111050

On y trouve aussi une carte du réseau, ici le domestique à gauche, et le réseau européen + bassin méditerranéen à droite (avec les vols en codeshare également).


photo img_20220620_111130

Et il n'y a pas que le magazine dans cette pochette, on trouve aussi le BoB, une plaquette sur le réseau Wifi, et la traditionnelle safety card ! Je n'avais pas vu autant de paperasse dans un avion depuis 2 ans et demi :)


photo img_20220620_111212

La couverture du magazine BoB est rafraichissante… (Je dis peut-être ça parce que j'écris ça en mourant de chaud chez moi avec la canicule.)


photo img_20220620_111158

Je n'ai pas tout photographié, juste la page des menus. C'est au même niveau que Vueling, c'est à dire un peu cher : Le menu "complet", avec sandwich/boissons/snack sucré salé est à 11€50, contre par exemple 10€ chez Transavia.


photo img_20220620_111312

Ca semble être une habitude en Espagne, la notice de sécurité est très verbeuse !


photo img_20220620_111244

C'est la première fois que je vois une notice détaillant comment mettre et gonfler les gilets de sauvetage pour bébé, je trouve le résultat une fois gonflé tout mignon (en bas au milieu, on dirait que le bébé est dans une petite voiture gonflable).


photo img_20220620_111228

Pendant l'embarquement, un moodlighting orange est mise en place. Mais il ne faut pas le regarder de trop près, sinon on constate à quel point les buses d'aération sont dégueulasses. Un nettoyage approfondi ne ferait pas de mal à l'appareil !


photo img_20220620_114304

Je m'arrête deux secondes sur l'uniforme de l'équipage : Si l'uniforme masculin est totalement basique (chemise blanche, pantalon noir), l'uniforme féminin ne ressemble à rien : C'est la même chose, avec en plus cette espèce de gilet, qui ressemble furieusement à un gilet pare-balles. On dirait vraiment des policières en service.


photo img_20220620_112027-75001

L'embarquement est terminé à 11h45. Le chef de cabine prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue et annoncer un temps de vol de 50 minutes, suivi de tout un tas d'autres annonces (consignes sanitaires, la présence du Wifi, le buy on board, et enfin les consignes avant le départ).

A côté de nous, Vueling est parqué en A321, à destination de Minorque. 


photo img_20220620_115846

L'ambiance lumineuse passe au bleu pour le roulage et le décollage… Peu après, les PNC viennent armer les toboggans en passant dans la cabine, sans annonce pour se coordonner, ça fait un peu bizarre.


photo img_20220620_114308

Un avion original pour un vol banal


On repousse finalement à 12h04, avec un petit quart d'heure de retard donc. Les dérives sont un peu plus variées, avec outre Vueling, Air Europa, Lufthansa, Air France, et tout au fond, Turkish Airlines et American.


photo img_20220620_120502

Les démonstrations de sécurités sont diffusées sur les écrans, les PNC accompagnent le tout pour indiquer manuellement l'emplacement des portes et les voies d'évacuation. Les consignes sont assez décevantes, il s'agit juste de dessins basiques, une sorte de safety card améliorée sans originalité.
Nous n'aurons pas droit à une explication sur la conduite à tenir aux issues en cas d'évacuation, probablement parce qu'un PNC est présent en porte. 


photo img_20220620_120636

On passe à côté d'un A320 en livrée "Barcelona" qui embarque pour Nuremberg…


photo img_20220620_120933

On s'aligne sur la piste 24L après une dizaine de minutes de roulage.


photo img_20220620_121740

Décollage après une longue prise d'élan, à 12h19, longeant le littoral, avec à gauche du cliché la plage naturiste d'El Prat (spotting interdit, je vous vois venir), et à droite la plage de Remolar, avec des piscines à l'abandon juste devant…


photo img_20220620_121921

On vire très rapidement sur la gauche, au-dessus de la plage de la Pineda, pour passer au-dessus de la Méditerranée.


photo img_20220620_121935

Ca nous permet d'apercevoir l'aéroport que nous venons de quitter !


photo img_20220620_122002

Nous pouvons rapidement nous détacher, j'en profite pour prendre une vue d'ensemble de la première cabine économique.


photo img_20220620_122935-54416

Puis c'est une petite visite des sanitaires, qui sont assez étroits


photo img_20220620_123007

Comme je l'ai déjà vu dans plusieurs appareils, une poignée permet théoriquement de tirer la paroi (sur la droite de la photo), qui sépare les deux WC du bloc sanitaire…


photo img_20220620_123012

Et j'ai enfin la réponse quant à l'utilité de cette paroi amovible : Cela permet d'ouvrir un accès plus large pour les personnes ayant besoin d'un fauteuil pour se déplacer. Désolé si c'était évident pour vous, mais je me posais la question depuis un certain temps !


photo img_20220620_123151

Et comme toujours, une pensée (masquée) à Katia…


photo img_20220620_123027

Après une quinzaine de minutes de montée au-dessus de la mer, longeant la côte catalane, on rejoint le continent au-dessus du Parc naturel du delta de l'Èbre, une des plus grandes zones humides d'Europe. Et oui, c'est bien brumeux.


photo img_20220620_123249

Pendant ce temps, le BoB est passé dans la cabine, rencontrant assez peu de succès, le vol étant assez court. Une UM est assise sur la rangée du milieu, les PNC viendront très régulièrement s'assurer que tout va bien et qu'elle n'a besoin de rien.

A 12h47, le début de la descente est annoncé par les PNC (le cockpit n'aura pas pris la parole du vol), le signal pour rattacher les ceintures est immédiatement rallumé. On survole alors la dépression de Teruel, vaste plateau à 1.000m d'altitude au cœur des Monts Ibériques.

C'est sur ce plateau que se trouve l'aéroport de Teruel (vaguement distinguable au milieu de l'image, en jaune un peu plus clair que le reste), où se trouve un important centre de stockage et de maintenance, qui a notamment accueilli 250 appareils pendant le Covid. Il abrite également une base d'essai de l'entreprise espagnole PLD Space, qui développe des fusées réutilisables. 


photo img_20220620_124650

On vient de survoler la Serranía de Cuenca, une chaîne de montagne culminant à environ 1.800m d'altitude, et on s'apprête à aborder La Alcarria, une zone de transition géologique entre les Monts Ibériques et les plaines de La Mancha.


photo img_20220620_125556

A droite, une série de barrages sur le Tage et ses affluents forment les lacs d'Entrepeñas ou encore de Buendía. 


photo img_20220620_125834

La descente commence à être assez turbulente, alors que l'on passe au-dessus de la petite ville de Torija, qui abrite un château médiéval du XIIe siècle, reconstruit au XVe siècle…


photo img_20220620_130243

La vallée d'Henares, avec Yunquera de Henares au premier plan, et tout au fond Guadalajara, la capitale de la province du même nom.


photo img_20220620_130407

On vire plein sud pour s'aligner sur l'aéroport, au survol de la campagne environnant Patones. Sur la gauche, la route en lacet mène à la grotte de Reguerillo, un vaste complexe souterrain de cavités naturelles s'étendant sur plusieurs niveaux et sur 9 kilomètres de long.

La grotte contient des peintures rupestres et d'autres vestiges préhistoriques, mais elle n'a pas été protégée avant l'année 2006. De nombreuses personnes de type "bas du front" s'y sont introduit pour "visiter", mais surtout, ne pas respecter ces vestiges, faisant des graffitis ou laissant des détritus un peu partout… Maintenant, heureusement, la grotte est fermée, seuls les archéologues et scientifiques peuvent y aller pour l'étudier.


photo img_20220620_130812

On suit la vallée de Jarama, ici au niveau de Caraquiz…


photo img_20220620_131008

C'est maintenant Valdetorres de Jarama que l'on survole… La région est habitée depuis l'âge de pierre, la vallée s'élargit ici, la rivière s'étalait dans la plaine, rendant les terres particulièrement fertiles, ce qui en faisait un endroit parfait pour s'installer.


photo img_20220620_131229

Les volets sont sortis, on passe au large de Belvis de Jarama… On est toujours bien secoués ! 


photo img_20220620_131510

Madrid, une ode à l'inefficacité


On touche finalement le tarmac de la piste 18L à 13h16, après 57 minutes de vol.


photo img_20220620_131630

Après avoir longé le satellite du terminal 4 (du côté droit de l'appareil), on contourne une zone de travaux, avec au fond ce qui semble être des superjumbos…


photo img_20220620_132055

Voilà le satellite du T4 vu d'un peu plus loin, avec Emirates qui se démarque. On vient quant à nous de croiser un 737-800 de Ryanair, qui part vers Tanger.


photo img_20220620_132448

Un peu plus loin, c'est un A330-200 de Level qui effectue un vol pour Guatemala City, pour Iberia.


photo img_20220620_132453

C'était bien des superjumbos que j'avais aperçu de loin, deux magnifiques baleines des cieux de British Airways, parqués là depuis un certain temps je suppose.


photo img_20220620_132630

Notre roulage n'en finit plus, on passe devant un autre 787-9 UX au parking.


photo img_20220620_132919

Finalement, après plus de quinze minutes de roulage (et 11 minutes de retard), on vient se parquer au sud du T1, le plus loin possible de notre point d'atterrissage donc. On aura fait quasiment huit kilomètres sur les taxiways depuis la sortie de la piste !


photo img_20220620_133146

Le débarquement commence, mais seulement deux bus sont présents. Pour un 787 quasiment plein, c'est "un peu" léger. Ils partent pleins, puis il faudra attendre un certain temps pour qu'un pauvre bus supplémentaire rapplique, évidemment pas suffisant. Je parviens à descendre sur le tarmac 15 minutes après notre arrivée au parking, l'occasion de photographier l'oiseau du jour de plus près.

Je dois avouer que je suis content de quitter l'appareil, car le siège commençait à être vraiment inconfortable, trop dur… Je ne me vois pas passer un vol long-courrier à bord. 


photo img_20220620_134801

Oh la belle dérive que voilà !


photo img_20220620_134757

Mais toujours pas de bus à l'horizon, juste un Citroën Berlingo, ce qui risque de ne pas suffire pour les 150-200 passagers qu'il reste.
Derrière, deux widebody Iberojet (anciennement Evelop, la livrée est la même, seul le nom a changé), un appareil MEA, et un Air Canada.


photo img_20220620_134819

Les passagers attendent sur le tarmac l'hypothétique arrivée d'un bus, c'est vraiment très, très mal organisé… On pourrait totalement partir se balader sur les taxiways que personne ne s'en rendrait compte je pense.


photo img_20220620_134910-46694

Au moins je peux me faire plaisir au niveau des photos…


photo img_20220620_134953

C'est finalement vingt minutes après l'arrivée au bloc que je parviens à monter dans un bus, mais comme on peut le voir, il laissera encore du monde sur le tarmac, et l'appareil est loin d'être vide. Et pas d'autres bus en vue derrière…


photo img_20220620_135117

Pendant le trajet en bus, le nez d'un des deux A350-900 de World2Fly, encore une énième compagnie espagnole confidentielle qui effectue des vols vers des destinations "vacances".


photo img_20220620_135202

A 13h56, nous voilà enfin arrivés au terminal. Je suppose que les derniers passagers à débarquer de l'appareil n'y arriveront pas avant 14h05 ou 14h10, soit presque 40 minutes après l'arrivée au bloc.  Un score particulièrement médiocre pour un vol domestique.


photo img_20220620_135625

Je ne m'attarde pas et je file vers la sortie…


photo img_20220620_135639-57413

Je sors un peu dehors pour… Prendre l'air ? Nous le verrons dans le prochain récit !


photo img_20220620_135953-25509

En attendant, comme d'habitude, je vous laisse avec la trace radar du vol, avec une croisière à 29.000 pieds.


photo 2022-07-17-16_02_05-air-europa-flight-ux7706-flightradar24

Merci pour votre lecture et vos éventuels commentaires !

On se retrouve bientôt pour la suite :) 

Afficher la suite

Verdict

Air Europa

7.1/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration5.0

Barcelona - BCN

6.9/10
Fluidité4.0
Accès8.0
Services8.5
Propreté7.0

Madrid - MAD

6.3/10
Fluidité2.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

Alors, cette découverte d'Air Europa ?

Et bien, franchement, je m'attendais à pire. L'appareil est récent, la cabine moderne, même si le confort n'est pas optimal, le fait d'avoir un siège au legroom illimité gratuitement est toujours appréciable. L'équipage commercial était sympathique et faisait très bien le job, avec le sourire. Dommage pour le cockpit qui n'a pas daigné nous parler.
Mais à côté de ça, l'absence d'accès salon pour les vols domestiques, le BoB et l'embarquement un peu désorganisé font un peu déchanter.
Je n'ai pas testé l'IFE sur ce court vol, mais il n'avait pas l'air mauvais de ce que j'ai vu des autres passagers. Et un bonus pour la documentation de bord en quantité !

BCN est efficace en correspondance, mais le passage de la PAF à l'arrivée aurait été assez long. Propreté un peu moyenne, mais pour le reste, c'est toujours un aéroport très appréciable !

MAD était bien décevant, avec cette désorganisation totale de l'arrivée, un nombre de bus totalement insuffisant et les passagers laissés un peu à eux-même... Pour le reste, pas trop d'avis. L'accès à l'aéroport est bon, avec plusieurs transports en commun différent.

Informations sur la ligne Barcelona (BCN) Madrid (MAD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 11 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Barcelona (BCN) → Madrid (MAD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Iberia avec 7,0/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 23 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 607764 by
    ChrisB GOLD 3303 Commentaires
    Salut Robin et merci pour cette suite digne d'un marathon aéronautique
    je cite un couple de français qui a sorti ça

    MDR comment reconnaître des français à l'étranger!!
    Rigolo cet instant de la préposée qui ne parle pas anglais*
    joli shot fuselage
    J'aime bien la J, très similaire aux Cirrus tu as raison. Comme tu le mentionnes, c'est tristounet, c'est surprenant de voir autant de gris comme sur Iberia pour une compagnie espagnole.
    C'est vrai que le BoB est toujours un peu cher sur Air Europa.
    un peu laborieux le débarquement
    • Comment 607894 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2636 Commentaires
      Hello Chris !

      merci pour cette suite digne d'un marathon aéronautique


      Merci à toi de tout lire ! Et le marathon est surtout dans l'écriture des reports, dur de tenir le rythme :P

      MDR comment reconnaître des français à l'étranger!!


      Ah ça, je ne sais pas si c'est parce que c'est ceux que je comprends le mieux, mais souvent, j'ai un peu honte ^^

      Rigolo cet instant de la préposée qui ne parle pas anglais


      C'est un peu dommage dans un aéroport international comme Barcelone quoi ^^

      c'est surprenant de voir autant de gris comme sur Iberia pour une compagnie espagnole.


      Oui, je m'imaginai quelque chose d'un peu plus gai... Encore plus pour Iberia, d'ailleurs. On n'est même pas dans un gris "classe" là, c'est juste triste.

      un peu laborieux le débarquement


      Juste un peu ! Il ne fallait pas avoir de correspondance courte quoi ^^

      A bientôt !
  • Comment 607805 by
    Papoumada GOLD 7274 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR.

    Passer la PAF en Espagne en arrivant de Milan, même sur SQ, ça fait bizarre... Et imagine que tu aies eu une poussée de fièvre...

    Pas cool les restrictions de salon UX pour les vols domestiques.

    J'aime bien l'idée de faire une énième file car la file prioritaire est trop longue !!! En même temps, la probabilité est plus forte sur un wide body.

    Je pense qu'il n'a pas du beaucoup volé après sa livraison.

    On voit très bien d'ailleurs qu'il est encore propre.^^

    Ca semble être une habitude en Espagne, la notice de sécurité est très verbeuse !

    Le système éducatif espagnol consent moins d'efforts que le nôtre pour produire des analphabètes.

    on constate à quel point les buses d'aération sont dégueulasses.

    Les mecs du nettoyage sont de vraies buses.

    Nous n'aurons pas droit à une explication sur la conduite à tenir aux issues en cas d'évacuation,

    Probablement car vous manifestiez une incapacité crasse.

    avec à gauche du cliché la plage naturiste d'El Prat

    Monsieur est connaisseur ! En attendant le bonus nudistique.^^

    On vire très rapidement sur la gauche, au-dessus de la plage de la Pineda,

    Effet canicule au moment de la rédaction?

    De nombreuses personnes de type "bas du front"

    Ah les sans-dent...

    Efficaces mentions culturelles sur le parcours. Tu es prêt à assurer le commentaire de la Vuelta.

    Quel foutoir à MAD ! Qui plus est chez UX. A croire que vous avez détourné l'appareil.

    A bientôt !
    • Comment 607895 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2636 Commentaires
      Merci pour ton commentaire Franck !

      Passer la PAF en arrivant d'un pays Schengen, quand on a l'habitude de voyager en France, on s'y fait, malheureusement ^^

      Et imagine que tu aies eu une poussée de fièvre...


      Je me demande ce qu'il se passe dans ce cas... Je peux toujours repartir en courant pour passer la PAF "classique" ^^

      Pas cool les restrictions de salon UX pour les vols domestiques.


      Le cost-cutting est partout chez UX.

      J'aime bien l'idée de faire une énième file car la file prioritaire est trop longue !!!


      Et malheureusement, ça a marché vu qu'ils ont pu doubler tout le monde au final :)

      On voit très bien d'ailleurs qu'il est encore propre.^^


      C'est peut-être des traces de poussières suite à un long stockage, qui sait ^^

      Le système éducatif espagnol consent moins d'efforts que le nôtre pour produire des analphabètes.


      Cela dit, tenter de retranscrire tout un pavé par dessin, ça demande pas mal de compétences ! (Je n'ose imaginer devoir me contenter de faire des dessins pour remplacer mes pavés de 3.000 lignes de routing dans mes FR).

      Probablement car vous manifestiez une incapacité crasse.


      Il faut bien avouer que je suis une buse en matière d'issues de secours !

      Monsieur est connaisseur ! En attendant le bonus nudistique.^^


      Il me faudrait malheureusement flouter les photos, et sans doute pas que les têtes ^^

      Efficaces mentions culturelles sur le parcours. Tu es prêt à assurer le commentaire de la Vuelta.


      Serait-je le nouveau Jean-Paul Ollivier ?

      Quel foutoir à MAD ! Qui plus est chez UX. A croire que vous avez détourné l'appareil.


      Ca en donnait l'impression, parqués tout au fond de l'aéroport avec pas grand monde pour nous accueillir...

      A bientôt :)
  • Comment 607829 by
    Esteban GOLD 19690 Commentaires
    Merci Robin pour le partage !

    Dommage que UX n'offre pas d'accès au salon en vol domestique, même règle que pour les compagnies américaines sur Sky Team.

    Chouette de prendre un 787 sur un vol domestique ibérique.

    C'est cool qu'UX remette le magazine de bord, contrairement à d'autres compagnies.

    Quel bazar à l'arrivée à MAD, c'est dingue de ne pas "surveiller" ses passagers comme ça.

    A bientôt !
    • Comment 607896 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2636 Commentaires
      Merci Stephan pour le commentaire !

      Je note la règle pour les compagnies américaines chez Sky Team... Au cas où il me prendrait l'envie de voler chez Delta en domestique un de ces jours :D

      Chouette de prendre un 787 sur un vol domestique ibérique.


      L'Espagne est un paradis pour voler en widebody en court/moyen-courrier, il n'y a pas d'autres mots ^^

      C'est cool qu'UX remette le magazine de bord, contrairement à d'autres compagnies.


      Oui, c'est plaisant, et pourtant UX n'est pas la plus généreuse des compagnies d'habitude...

      Quel bazar à l'arrivée à MAD, c'est dingue de ne pas "surveiller" ses passagers comme ça.


      Il y avait bien les hôtesses qui surveillaient du haut des escaliers, mais l'agent en charge du débarquement a disparu pendant un bon moment (peut-être parti de l'autre côté de l'appareil pour vérifier les bagages)...

      A bientôt !
  • Comment 607853 by
    RYRthebest BRONZE 2467 Commentaires
    Merci Robin pour ce FR.
    UX est radine sur les accès aux salons avec des règles qui se rapprochent de celles des compagnies américaines.
    La J est sympa sur ces 789, un peu moins sur les 788, et heureusement que les avions venant de Norse ont leur classe avant commercialisée en premium éco et non en J. Toujours sympa de voler en Dreamliner sur un vol intérieur, mais je n'aurais pas spécialement envie de traverser l'Atlantique avec eux.
    Un joyeux bazar au débarquement à MAD, de petits airs de FRA en ce moment.
    A bientôt.
  • Comment 607897 by
    Kethu GOLD AUTEUR 2636 Commentaires
    Merci pour ton com' Carl !

    Comme je disais à Stephan, je note l'info pour les compagnies américaines, ça me serait sans doute utile prochainement ! Mais pour l'Europe, ça fait bizarre en effet cette règle, j'étais bien surpris.

    UX a vraiment une gamme très variées de cabines sur ses appareils long-courrier...

    heureusement que les avions venant de Norse ont leur classe avant commercialisée en premium éco et non en J


    Par contre, je me demande ce qu'il en est pour les vols prévus initialement avec des appareils Air Europa, et donc vendus en J, puis modifiés pour un appareil Norse, la déconvenue doit être grande :)

    je n'aurais pas spécialement envie de traverser l'Atlantique avec eux.


    Je ne suis pas certain non plus que le service me fasse rêver... Peut-être en J, à voir ce qui est proposé !

    Je crois qu'il est difficile de battre FRA ou AMS tout de même en ce moment :D

    A bientôt !
  • Comment 607904 by
    Ateon GOLD 2000 Commentaires
    Merci Robin pour ce partage. C'est toujours sympa de prendre un gros porteurs sur un vol MC, et je crois qu'il n'y a qu'en Espagne qu'on puisse le faire en domestique.
    UX a des règles un peu étranges au regard des pax encartés. Tant mieux pour le choix du siège (je pense que c'est le statut Elite Skyteam qui compte) ; Je ne sais pas si c'est ton cas, mais au tarif de base il n'y a pas de gain de XP.
    Sympa de pouvoir travailler en spottant, mais je pense qu'il vaut mieux éviter d'avoir à passer PIF/PAF à ce moment-là ;-)
    La désorganisation à MAD est incroyable, ce n'est pas comme si ce vol en 787 était opéré régulièrement...
    A bientôt.
    • Comment 607926 by
      Kethu GOLD AUTEUR 2636 Commentaires
      Merci Stéphane pour ton commentaire :)

      et je crois qu'il n'y a qu'en Espagne qu'on puisse le faire en domestique.


      En service régulier, je ne vois en effet nulle part ailleurs qu'en Espagne... Il y avait bien les 767 British Airways qui faisaient un peu de liaison Londres - Ecosse, mais ce temps est désormais révolu.

      Je ne sais pas si c'est ton cas, mais au tarif de base il n'y a pas de gain de XP.


      J'ai bien cumulé mes 2 XP pour ce vol domestique, ce n'était peut-être pas le tarif le plus bas du coup !

      Sympa de pouvoir travailler en spottant, mais je pense qu'il vaut mieux éviter d'avoir à passer PIF/PAF à ce moment-là ;-)


      J'ai la chance d'avoir un travail assez flexible, après pour les réunions, j'essaie de caler mes passages PIF/PAF en fonction (tout un programme pour planifier les vols du coup ^^ ) !

      La désorganisation à MAD est incroyable, ce n'est pas comme si ce vol en 787 était opéré régulièrement...


      En effet, c'est juste un vol effectué une à deux fois par jour... Je ne sais pas s'il y avait un problème de personnel, mais je n'en ai pas eu l'impression...

      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.